Accueil
Les parachutistes de France
BLOG
Historique_Epign
InsigneEPIGN
Missions 9.11
Missions2
GSIGN
LeNouveauGign
Photos1
Photo2
Video
espacePerso
Insignes
insignesPage2
liste epign
Drakkar1
Ouvéa
Courrier

Crée le 1er janvier 1971 à Mont de Marsan, quartier Maridor, l'EPGM (Escadron Parachutiste de Gendarmerie Mobile) dépend de la hiérarchie du 11ème groupement de Gendarmerie mobile et de la région de Gendarmerie d’aquitaine.

Entièrement aérotransportable avec ses personnels, ses matériels et véhicules (jeeps), il dispose d'une large autonomie logistique.

Tout le personnel, 7 officiers et 132 sous-officiers sont brevetés parachutiste. Ils ne servent pas au-delà de 46 ans et possèdent en plus de leur qualification de gendarme et parachutiste, une spécialité adaptée aux missions de l'escadron : chuteurs opérationnels, moniteurs parachutiste, pilote tandem, tireur d'élite, moniteurs de sport de combat, plongeurs, etc.

La qualification parachutiste le destine particulièrement pour emploi dans des situations exceptionnelles, soit au maintien de l'ordre, soit de sauvetage ou de secours; L'escadron peut aussi être engagé dans des missions d'escorte de hautes personnalités, de constitution de détachements spéciaux de protection, d'engagement d'équipes légères d'intervention pour faire cesser des atteintes à l'ordre publique. Les missions de secours à la suite de catastrophes naturelles et l'assistance aux populations menacées sont aussi l'apanage des interventions dans l'urgence de l'escadron.

En 1977, à l'occasion de la déclaration de l'indépendance de DJIBOUTI, anciens territoires des Afars et Issars, le 9/11 parachutiste, sa nouvelle appellation, effectue une mission de quatre mois.


Le 14 juillet de la même année, le 9/11 PARA à l'honneur de défiler devant les troupes de la 11ème division parachutiste.


Les missions de prévôté se dérouleront au Tchad, en Centrafrique, au Liban dernier pays pour lequel il convient de s'arrêter. En effet, après 22 ans de présence de la F.I.N.U.L, le conflit israélo-libanais a pris un nouveau tournant. Les Israéliens ont quitté le sud Liban qu'ils occupaient depuis mars 1978.

Le 6 Décembre 1983 à lieu à Mont de Marsan la prise d'arme de dissolution de l'escadron 9/11 parachutiste. A  la tête des troupes une dernière fois, le Capitaine Vanderperre

 

L'Escadron 9/11 parachutiste est dissous le 1er janvier 1984, une majorité de ses hommes viennent former à Satory (Yvelines) la nouvelle unité, l'Escadron Parachutiste d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (E.P.I.G.N.)