MissionGIGN
MissionGSPR
MissionEPIGN
Accueil
Les parachutistes de France
BLOG
Historique_Epign
InsigneEPIGN
Missions 9.11
Missions2
GSIGN
LeNouveauGign
Photos1
Photo2
Video
espacePerso
Insignes
insignesPage2
liste epign
Drakkar1
Ouvéa
Courrier




Créé en 1984 par la volonté de M. Hernu et Implanté sur le site de Versailles-Satory, où se trouvait déjà le GIGN. Le Groupement de Sécurité et d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GSIGN) regroupe administrativement les 320 gendarmes qui composent 3 unités d'élite de la gendarmerie, qui se distinguent tant par leurs missions que par l'esprit qui les anime. Le GSIGN est composé d'un état major, d'une cellule instruction et trois unités : GIGN, EPIGN, GSPR.


Le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN)

Missions du GIGN

Le GIGN a pour mission la neutralisation et l'arrestation de personnes particulièrement dangereuses, ainsi que la négociation et la gestion de crises. Cela le conduit à intervenir lors de prises d'otages, d'opérations délicates de police judiciaire, de détournements d'avions, et d'une manière générale lors de tout incident à caractère terroriste.

Les principes d'action du GIGN sont de répondre à la surprise par l'organisation, à la force par la souplesse, et d'adapter la juste riposte à la menace. Les membres du GIGN se considèrent avant tout comme des gendarmes au service du droit et toutes leurs interventions se déroulent dans le plus strict respect de la vie humaine.


L'Escadron parachutiste d'intervention de la gendarmerie nationale (EPIGN)

Missions de l'EPIGN

L'EPIGN est une unité parachutiste chargée de la protection des hautes personnalités en France et à l'étranger (déplacements, ambassades), ainsi que de missions de renseignement (observation-recherche) dans le cadre de la lutte contre la grande criminalité et le terrorisme. L'EPIGN peut être amené, en renforcement du GIGN lors d'opérations d'envergure, à intervenir au maintien de l'ordre, et à participer à des recherches de personnes dans des milieux géographiquement difficiles.


Le Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR)

Missions du GSPR

Le GSPR est chargé de la protection du Président de la République et de sa famille dans tous les aspects de leur vie publique et privée, en France et à l'étranger.

Organisation du GSPR

Le GSPR est une unité mixte gendarmerie-police composée de 26 gendarmes et de 26 policiers, qui est commandée alternativement par un officier de gendarmerie et par un commissaire de police.
Travaillant toujours en civil, les membres du Groupe sont des spécialistes de la protection rapprochée, de l'analyse des risques, et de la mise en sécurité de sites.
Ils sont particulièrement experts en sports de combat, en tir et en techniques de conduite. Pour remplir leur mission, les gendarmes du détachement GSPR sont dotés d'un armement puissant capable d'arrêter tout agresseur potentiel, de matériels de protection spécifiques, de moyens de communication performants et discrets, et de matériels de détection.

Les conditions statutaires pour intégrer le GSPR

Il faut être gendarme de carrière, volontaire, avoir 32 ans au maximum, et avoir l'aptitude médicale des troupes aéroportées (TAP).



  

GIGN

GSPR

EPIGN

Les unités du GSIGN

 Création de l'EPGM

Escadron parachutiste de la Gendarmerie mobile

01.01.1971

01.01.1977

 L'EPGM prend le nom de 9/11 PARA

 Création de l'EPIGN

01.01.1984

01.10.2007

 Dissolution de l'EPIGN

et du GSIGN

Création du nouveau GIGN

 Dissolution du 9/11 para

01.12.1983

 Dates importantes